titre4photo de groupe réduite

 

Les 3èmes  Journées Internationales d'Ethique Médicale 

الأيام  الدولية  3 للأخلاقيات الطب

 Gérontologie et Ethique Médicale : Actualités et perspectives 

ohres affiche Finale

L’OHERS,  dans sa quête de confirmation de ses idéaux et de concrétisation de ses objectifs, soumettra à l’investigation scientifique lors de ses 3iémes   Journées Internationales d’Ethique Médicale, des problématiques en rapport avec les thématiques suivantes : la Gérontologie, les soins palliatifs, la situation de handicap et la douleur.

A l’instar de la plupart des pays en voie de développement, l’Algérie, connait une transition démographique  qui se traduit par un vieillissement  de la population apparu dans les années quatre-vingt-dix, qui se poursuit présentement et qui  avoisinera les 22% en 2050 (Ouadah-Bedidi et Vallin, 2000).

Dans le sillage de cette transition démographique, se confirme une transition épidémiologique et sanitaire qui se traduit par l’émergence de nouveaux problèmes de santé tels que les maladies cardio-vasculaires, les cancers et les maladies dégénératives pour ne citer que celles-là. Actuellement,  ce sont les maladies chroniques et les traumatismes qui dominent le tableau épidémiologique.

Cette modification profonde de la structure de la population et de l’évolution  des maladies, obligent à redéfinir les priorités et les enjeux en termes de politique de santé et d’établissements de prise en charge des handicaps, des soins palliatifs, de la douleur et de la fin de vie.

Notre pratique médicale, tant au niveau des CHU que des hôpitaux publics et privés ainsi qu’au niveau des structures de proximité, se consacre essentiellement aux soins curatifs classiques ; elle n’est ni préparée ni attachée à la prise en charge des patients en fin de vie, des personnes en situation de handicap et des malades souffrants de douleurs chroniques.

Face aux échecs thérapeutiques et confrontés aux malades en fin de vie,  la réaction habituelle les médecins exerçant dans les établissements de santé est de mettre un terme à leur hospitalisation en conseillant à leurs familles d’en prendre soin en attendant leur mort …

L’avènement des unités de soins palliatifs, antidouleur, d’établissements de gériatrie et de centres de réadaptation spécialisés dans la prise en charge des personnes en situation de handicap, posera indubitablement, de nouvelles interrogations éthiques. C’est ce domaine que les prochaines journées médicales de l’OHRES se proposent d’aborder. Nous aborderons également les aspects éthiques et juridiques liés à la prise en charge des personnes âgées.

En Algérie, la spécialité de gériatrie n’existe pas encore. La nécessité de sa création doit à présent être envisagée sans délai. A cet effet, nous envisagerons d’élaborer, avec l’aide de nos confrères qui possèdent une solide expérience dans ce domaine, un argumentaire et des recommandations afin de sensibiliser les ministères concernés pour que cette formation de post-graduation soit l’un de leurs  objectifs prioritaires.

Parallèlement  à  ces axes,  L’OHERS se propose dans le cadre de cette manifestation d’attirer l’attention des médecins ou des spécialistes en formation, sur l’importance de l’usage des différents outils de recherche tels que les tests statistiques, les questionnaires, les entretiens etc. et sur la problématique de la mesure, que toute recherche scientifique se doit  de considérer comme un préalable incontournable car elle est garante de la validité des résultats obtenus. Des ateliers  dédiés à la conception et à la gestion des outils de recherches et leur manipulation scientifique seront également prévus pour contribuer à la propagation de cette base commune à toutes les disciplines.

Pr. K Layadi